top of page

La préfecture de police de Paris interdit cinq rassemblements « d'ultradroite » ce week-end

Cet après-midi la préfecture de police de Paris a pris cinq arrêtés d'interdiction pour des manifestations et évènements dits « d'ultradroite » organisés ce week-end dans la capitale. Ces interdictions font suite à la demande du ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, faite en début de semaine aux préfets. Il demandait que soient interdits « toutes les manifestations d'extrême-droite »


Parmis les rassemblements interdits nous retrouvons notamment les deux hommages à Saint Jeanne d'Arc, celui organisé par Les Nationalistes et celui organisé par l'Action Française (CRAF). Le colloque de l'Action Française, porte de Charenton, a également été interdit.


Pour motiver les interdictions, les autorités invoquent entre autres les risque de trouble à l'ordre public avec l'attaque des camlelots contre Yvan Benedetti en 2021 et les menaces de différentes organisations d'extrême gauche. Mais ne nous trompons pas, ces interdictions sont purement politiques. Il s'agit de donner des gages à la gauche qui a été sonné par le succès du C9M samedi dernier, avec une mobilisation record de la jeunesse. Un rassemblement qui s'est déroulé dans le calme, la discipline et la dignité, et qui n'a causé aucun trouble.


Les Nationalistes et l'Action Française ont annoncé déposer des recours pour obtenir le maintien des leurs évènements. Quel que soit le résultat des recours, les nationalistes doivent se mobiliser, ce n'est pas le moment de baisser la tête.


267 vues0 commentaire

Bình luận


bottom of page