top of page

Après son échec de la semaine dernière, Darmanin récidive en interdisant une réunion de l'Iliade

Le weekend dernier, Gérald Darmanin a échoué à interdire les rassemblements des Nationalistes et de l'Action Française (Centre Royaliste d'Action Française). Ces derniers ont obtenu devant la justice le maintien de leur colloque et de leur défilé en hommage à Sainte Jeanne d'Arc. Les Nationalistes, eux, bien que n'ayant pas obtenu gain de cause devant la justice ont maintenu leur Forum de l'Europe et leur hommage à Jeanne d'Arc.


Ce camouflet n'a pas été du goût des autorités qui ont rapidement réagi. Dès le lendemain de la manifestation interdite du 14 mai, Yvan Benedetti, président des Nationalistes, s'est vu notifier une convocation par la sûreté territoriale de Paris pour « l’organisation d’une manifestation interdite ».


Ne souhaitant pas rester sur un échec, Darmanin a récidivé hier en demandant à la préfecture de police de Paris d'interdire la réunion de l'Institut Iliade pour les dix ans de la mort de Dominique Venner.


La préfecture considère dans l'arrêté d'interdiction que la réunion ne constitue pas « un simple événement d'hommage» mais plutôt une « célébration à poursuivre les actions contre l'accélération du grand remplacement afro-maghrébin ». Les autorités considèrent également qu'il y a un risque que soient tenus des propos « incitant à la haine et à la discrimination envers un groupe de ... ». Bientôt il ne sera plus possible de parler d'immigration et de défense de notre identité.



Bien qu'ayant constaté, sans grand étonnement, la quasi-absence de réaction du mal nommé « notre camp » au maintien des interdictions des évènements des Nationalistes, nous ne serons pas de ceux qui pratiquent l'indignation à géométrie variable. Nous sommes tous dans la même tranchée, face à un ennemi commun. Soutien à l'Institut Iliade !

Commentaires


bottom of page