top of page

23 militants de Génération Identitaire condamnés à des peines de prison

Deux militants de Génération identitaire ont été condamnés jeudi à des peines d’un an et de six mois de prison ferme pour leur participation à une action coup de poing au siège marseillais de SOS Méditerranée en 2018. Cette organisation faussement humanitaire participe depuis des années à l’installation de clandestins en France et permet par son action de faire prospérer les filières d’immigration clandestine.


Les 21 autres militants qui ont participé à cette action ont été condamnés à des peines de prison avec sursis.


L’ancienne porte-parole du groupe, Thaïs d’Escufon, a réagi sà cette condamnation :


Sur son blog, la jeune militante est revenu il y a quelques jours sur les raisons de cette action.


85 vues0 commentaire
bottom of page