5 à 9 ans de prison pour les membres du groupe OAS

Mardi 12 octobre, le tribunal correctionnel de Paris vient de rendre son jugement contre les membres du groupuscule OAS. Le chef, Logan Nisin, est condamné à 9 ans de prison pour « association de malfaiteurs terroristes » et devra faire l’objet d’un suivi socio judiciaire à l’issue de sa peine. Le procureur avait requis la peine maximale pour Logan Nisin, soit dix ans de prison.

Les cinq autres membres du groupe écopent, eux, de peines allant de 5 à 8 ans de prison ferme. Ils seront également tous inscrits au fichier des auteurs d’infractions terroristes.


« Le tribunal entend rappeler l’extrême gravité des faits reprochés. Tous les éléments attestent de l’imminence du passage à l’acte. Tous les prévenus ont collectivement participé et représenté l’OAS » a précisé le président ce mardi 12 octobre.


La justice a voulu faire un exemple car il s’agit, selon les mots de Madame le procureur, « du premier dossier d’ultradroite jugé sur la vague de dossiers qui a été ouverte ces dernières années ». Les peines sont extrêmement sévères alors même qu’il n’y a pas eu de passage à l’acte. Dans le même temps, des centaines d’islamistes et même des anciens combattants de l’Etat Islamique, ayant commis de vrais crimes, sont libres de se balader dans nos rues après avoir séjourné seulement quelques années derrière les barreaux.


Nous ne le rappellerons jamais assez, les projets de Reconquista - planifiés depuis des caves obscures - les vendettas personnelles et autres projets de vengeurs masqués sont dangereux, stupides et improductifs. Eloignez-vous des mythomanes appelant à la ratonnade jour et nuit sur les réseaux sociaux.


La colère légitime qui peut vous envahir devant le désastre dans lequel se trouve notre pays doit être transformée en énergie à mettre au service de projets constructifs. Formez-vous, apprenez, innovez, créez des communautés solides, forgez des amitiés indestructibles.


En ces temps où les moyens de surveillance et de répression s'accentuent, la prudence est de mise. N'oubliez jamais que lorsque vous êtes derrière votre écran, il y a toujours un fonctionnaire de police pour lire par-dessus votre épaule.

121 vues0 commentaire